Il y avait un petit nombre d’open air pour le weekend du 14 juillet. D’humeur aventureuse, on est allés à la découverte d’un nouveau truc dans une contrée reculée des Yvelines (veuillez comprendre : on a fait 45 minutes de route et on s’est retrouvés dans des villages au milieu des forêts où il n’y avait pas même un tabac, ne manquait que les vaches !). Non loin de la ville de Bullion, ce qui, après les 2 jours à la Peacock, nous a inspiré ce hashtag #bullion !

openhouse

[divider]Pool party et boue party[/divider]

Pour accéder au lieu de la soirée, il y avait des navettes. Que des navettes. L’adresse n’était volontairement pas communiquée. C’est contraignant, on aurait préféré avoir la liberté de venir en voiture, en jetpack ou en poney. Mais le système était plutôt bien pensé par les organisateurs. A l’achat du billet, vous réserviez un horaire pour l’aller, entre 18 et 20h et quelques. Pour le retour, les navettes partaient dès 2h à un rythme régulier et en fonction du nombre de passagers.

Arrivés à la maison (d’où le nom Open House ?), la musique nous a guidés, un petit chemin en descente sur le côté, on croise 2 agents de sécurité et on arrive à l’entrée. Stand d’échange cash-tickets conso, plus loin les toilettes, du genre bien connues des festivaliers. On tourne avant pour se retrouver dans le grand jardin et avoir sous les yeux nôtre terrain de jeu pour les heures à venir. A droite, une maison type campagne, assortie à la forêt quoi. Sur la terrasse tournait déjà le barbecue. A gauche le bar sous une paillote et la piscine, une vraie piscine, avec une dizaine de tables et sièges à côté. Un peu plus loin dans l’herbe était plantée la scène avec quelques lights. Au fond, il y avait un terrain de tennis où certains sont allés chiller mais visiblement personne n’avait prévu de raquettes ni de balles, on y pensera la prochaine fois pour faire un gros beer-pong !

© Stevens Falla
© Stevens Falla

La finale de la Coupe du monde de foot était retransmise sur grand écran dans une pièce au rez-de-jardin (j’allais dire « rez-de-chaussée » mais cela aurait été inexact, attention). La salle est restée ouverte ensuite, de quoi se poser un peu à l’écart du son.

On a tout de suite était plongés dans une bonne ambiance. Il n’y avait pas beaucoup de monde (pour donner une idée, mais vague, parce que j’ai pas le compas dans l’oeil, on était un peu moins de 200). Bon chiffre : suffisant pour une soirée, avec plusieurs groupes qui se mélangent, de la place pour circuler, se poser, danser, pas d’attente au bar ou aux toilettes. Oui c’est du détail pour certains mais je trouve ça toujours plus agréable que d’être entassés.

Certains se sont baignés même si la météo n’était pas idéale (il a plu au tout début mais c’est tout).

© Stevens Falla
© Stevens Falla

D’autres se sont contentés de courir en mankini, oui oui, le maillot de bain à la Borat !

© Stevens Falla
© Stevens Falla

Comme le dit le théorème découvert par un anonyme en -4000 avant JC : eau + terre = boue. Et on s’en est mis un peu partout ! Au fil des heures l’état du sol s’est légèrement dégradé. Sur la fin, les plus doués se battaient avec les sables mouvants sur le dancefloor, la moquette spéciale soirée posée par les organisateurs n’a pas suffit. Les moins dégourdis ont glissé à deux ou trois endroits critiques, mais pas de casse. Au final, c’était plutôt marrant !

Parlons du son. House une bonne partie de l’événement, c’est passé plus techno dans la nuit. Des DJ de crews parisiens qui ont bien joué. Ils nous ont fait braver la boue et nous ont ambiancés, au point qu’on s’enlise dans ces sables mouvants ! Mais on est aussi allés sur le sol en dur autour de la piscine. D’ailleurs, de ce côté là, une deuxième ambiance s’est improvisée à une heure avancée : du son généraliste mais avec de bonnes tracks hip hop et quelques bons sons à l’ancienne. Fun.

© Stevens Falla
© Stevens Falla

Au bar, des prix classiques en soirée, mais pour des verres bien dosés ! Je ne regrette pas d’avoir retrouvé 2 tickets conso dans ma poche (je sais pas pour vous mais il me reste tou-jours des tickets conso après les festivals et soirées avec ce système…).

Une bonne petite soirée, un mix entre une teuf à la maison et un mini-festival, le tout mené par un staff sympa.

On vous recommande leurs événements et on surveille ça pour vous 😉

[divider]Nos photos[/divider]