kink_live_620x360

KINK, c’est un peu le type qui a bouleversé la communauté électro avec sa dernière Boiler Room où il nous fait une démonstration de son talent, en maniant parfaitement ses machines et en nous montrant une formidable symbiose avec sa musique et son public.

Pour autant, c’est loin d’être la première preuve de son extraordinaire sensibilité musicale. KINK on le connaît aussi pour  « Express« ,  « Existence » , « Detunator« , son remix de « Porchlight & Rocking Chair » et tant de titres encore qui nous ont offert un voyage à chaque écoute.

De son vrai nom Strahil Velchev et d’origine bulgare, KINK nous a montré tout au long de sa carrière que c’est un touche à tout : des titres house, d’autres plus techno, mais chacun d’eux restant la preuve d’une connaissance parfaite des machines sur lesquelles il travaille. Ayant découvert la techno dans les années 1990, alors que (selon ses mots) la Bulgarie ne lui offrait pas beaucoup d’occasions d’en écouter, le magicien a persévéré et s’est entouré de personnes qui l’ont aidé à progresser, notamment ceux du petit magasin de vinyles « Diukian Meloman » à Sofia et Konstantin Petrov, ce dernier l’ayant introduit aux logiciels de production.

Le DJ bulgare semble apprécier de travailler sur différentes machines, explorer de nouvelles possibilités en permanence, et déclare même dans une interview donnée à la radio Pulse que certains de ses meilleurs morceaux sont le résultat d’accidents. Mais KINK, nous tes accidents on les adore, et on te souhaite d’en avoir plus souvent ! 

Son nouveau morceau, « Fantasia » c’est le résultat de tout ce dont il a été inspiré jusqu’à aujourd’hui : l’acid-house avec laquelle il s’est forgé sa culture musicale. En l’écoutant, on l’imagine pianoter sur tous ses petits instruments électroniques et sourire comme un enfant dès qu’il trouve la sonorité voulue. Car KINK, au final, c’est juste un adulte en train de réaliser un rêve d’adolescent.

Malheureusement, l’artiste ne tourne pas beaucoup en France, néanmoins, il est programmé le 3 avril 2015 au Festival Panoramas à Morlaix et le 24 juillet 2015 à The Bay Festival en Corse.