C’est bientôt le week-end, et comme d’habitude, c’est le même problème qui survient : garder de l’argent pour se nourrir ou le dépenser pour sortir? Ton système-son maison laisse à désirer (ouais, les écouteurs iPhone c’est pas mal mais ils n’ont pas encore le level des Funktion One), tes pieds tremblent tant ils ont envie de glisser d’un bout de la piste de danse à l’autre, et pourtant, t’en a vraiment marre de te gaver de pâtes au gruyère quotidiennement.
C’est là que survient ton sauveur, ton nouveau partenaire de débauche préféré, Ô lillois fauché. Et Dieu sait à quel point ce vendredi 30 vaut le coup de sortir de son hibernation et de se cailler les miches quelques minutes en allant au Mag’.

 

[divider] AU PROGRAMME [/divider]

Il est impossible que tu n’aies jamais entendu parler de ce type, à moins d’avoir passé les cinq dernières années de ta vie défoncé à la kétamine en plein milieu de l’Alaska. Daniel Avery, véritable phénomène anglais de l’électro, a 28 ans, toutes ses dents et des dizaines de tracks merveilleuses à son actif. Issu de la ville balnéaire de Bornemouth, Daniel n’était pourtant pas promis à une carrière dans la musique électronique, avec une enfance rythmée par la new wave et le rock anglais. Un soir, il se retrouve en plein milieu d’un concert du meneur de Death in Vegas, alias Richard Fearless et découvre un tout nouveau style musical, à savoir l’électro. Son dernier album « Drone Logic« , sorti en 2013, est tombé comme une bombe : 12 morceaux, subtils, délicats, qui sont à ton ouïe aussi doux que de la soie au toucher. Au delà de ça, le bonhomme est aussi un excellent DJ qui, tous les mois, a le droit à son petit set sur l’antenne de Rinse FM.

Non seulement auteur de tracks magiques comme Simulrec, All I Need ou Drone Logic, Avery a aussi eu la chance de se faire remixer par des grands comme Roman Flügel, KiNK, et Rodhad. En fait, la perfection musicale serait pratiquement atteinte si ces quatre types décidaient de produire un son tous ensemble. Fantasmons-donc.

En attendant, voici une petite mise en bouche avec un set joué pour FACT Mag.


Si The Doors avaient fait de la techno, ils auraient certainement été réincarnés en You Man. Duo lillois au style particulièrement planant, les deux ovnis Giac et Tepat ont débarqué dans le game en lâchant sans scrupules cette pépite en or platine qu’est « Birdcage« . Depuis, ils ont à leur actif une petite collec’ de morceaux allant « de la trance au hip hop, de la techno au breakbeat, de la house à l’éternité, de l’amour à la danse« . Producteurs talentueux à la culture musicale sans aucun doute extraordinaire, il suffit de les voir une fois pour comprendre que leurs sons venus de l’espace sont encore plus délicieux qu’un Whopper. Vraiment.

(On en profite pour rajouter Get the Funk et Confusion qui ne figurent pas sur SoundCloud).

Ce joli gratin sera, comme tous les week-ends, accompagné du DJ Résident, Péo Watson!

DANIELAVERY01

[divider] INFO [/divider]

Adresse : 

Magazine Club
84, rue de Trévise
59000 Lille
Accès métro : ligne 1 – arrêt Porte de Valenciennes.
Interdit aux moins de 18 ans.

[divider] CONCOURS [/divider]

2×2 places à gagner grâce à notre partenaire Magazine Club ! 

Pour participer, c’est simple :

1) Like notre page Facebook ici

2) Commente cet article en nous montrant toute ta motivation. On veut de la créativité, de l’inventivité, alors faites cogiter votre imagination et prouvez nous que vous méritez d’aller taper du pied gratos!

3) Augmente tes chances en partageant la publication facebook annonçant le concours.