Suite au succès de sa première édition, le concours de musique électronique parisien revient. La grande finale du Lab Festival avait lieu le 12 juin sur la scène du Badaboum. Une remise de prix explosive.

Plus qu’un concours, le Lab Festival est un voyage de découvertes électroniques. Étapes après étapes, les artistes se démarquent et les soirées sont de plus en plus inoubliables. Avant de pouvoir partager sa créativité derrière les platines et face à un public parisien, les participants doivent s’inscrire. Une étape gratuite ouverte d’octobre à novembre 2014.

lab-festival-2015

En tout, la compétition accueille au départ 120 Dj’s. Un affrontement qui démarre au Panic Room tous les mardis et samedis du 4 novembre au 11 avril 2015. Après avoir tous performé, seulement 25 candidats sont retenus pour la suite de l’aventure, au cœur du Badaboum. Depuis le 1er mai dernier, la salle habituée aux soirées explosives ouvre ses portes tous les vendredis soirs aux nouveaux talents de la scène électro française.

Pour déterminer qui sera le grand gagnant de cette édition, un jury composé de 25 professionnels. Parmi les juges, Antoine Buffard (directeur de Trax Magazine), Grego (Dj, ex résidant de la Concrète) et Aurélien Delaeter (directeur du Badaboum). Ces trois professionnels de musique électro ont pu compter sur l’avis du finaliste du Lab 2014, Deep Bubble.

LAB-191

Après 5 mois d’écoute, le Lab Festival a enfin désigné son grand vainqueur sur la scène du Badaboum. Pour sa dernière soirée de compétition, le Lab Festival accueillait aux platines Duc de Mourgues, Seb A, Daemon Mondae, Maxye et Romain Dafalgang.

En fin de soirée, la seule artiste féminine retenue pour cette finale, Maxye, est sacrée gagnante du Lab Festival 2015. Pour voir ou revoir, celle que le jury a désigné, c’est au Bric à Brac qu’il faut se rendre. Là-bas, cette artiste parisienne y réside en plus d’animer un show sur Frisson Radio.