Chaque semaine, SweetLife vous propose un voyage musical à travers des labels venus d’ailleurs. Après avoir évoqué la culture technoide hispanique, on décolle pour la Hollande.

On le sait, les hollandais aiment taper du pied, et pas dans n’importe quelles conditions. Entre le Dekmantel, l’ADE, les Awakenings, DGTL… On ne sait plus où donner de la tête. On peut dire que les néerlandais technophiles sont servis en matière de teuf, mais pas seulement… ils ont aussi la chance de vivre dans un pays où règne une grande qualité musicale.

Et oui les amis, ce n’est pas Bakermat qui porte la médaille en haut du podium de la musique électronique hollandaise ! Dommage hein… Bon, trêve de plaisanterie. On va maintenant vous présenter 3 labels qui incarnent à la perfection la techno néerlandaise

600x371q=90_basmooy_13743_13745_1200x630_90_1_0_t

MORD

RECORDS

Mais si mais si, vous connaissez ce label. Environ la moitié des clubbers parisiens portent le « Mord logo t-shirt » en soirée. Vous allez comprendre pourquoi.

Un peu d’histoire pour commencer. Le grand Bas Mooy, DJ et producteur néerlandais depuis 1999, fut fortement influencé par la scène techno de Rotterdam, qui incarnait déjà à l’époque un style assez puissant et industriel. Son style sombre et psyché a su faire de lui un avant-gardiste affirmé de la scène techno européenne.

Au fil des années, Bas a été un producteur de plus en plus dévoué et impliqué, et a passé de nombreuses heures dans son studio à s’acharner sur ses productions, qu’il a par la suite signé sur plusieurs labels de qualité comme Mote Evolver, Perc Trax, CLR, Sleaze Records… Et bien sur, sur son propre label MORD, que l’on peut qualifier de demeure emblématique de la techno actuelle. Il recueille des EP de prestigieux artistes comme Paul Birken, AnD, Sleeparchive, le fameux duo anglais Clouds, ou encore le prodigieux Ansome. On vous laisse découvrir.

Ah et on vous prévient, c’est pas vraiment pour faire dodo. MORD a la particularité d’être un label sortant exclusivement de la techno industrielle, que l’on peut facilement décrire comme brutale et agressive aux rythmes quelques peu… déchaînés. Certains artistes nous portent à croire qu’ils puisent leur inspiration dans leur cuisine, en frappant des grosses marmites en métal à coup de marteau.

INDIGO AERA

Allez, on va calmer un peu vos oreilles. Direction Amsterdam, où se trouve Indigo Aera, label dirigé par Maarten Mittendorff et Jasper Wolff. Ici, une techno bien plus gracieuse et mélodique.

Dans ce petit monde règne l’art de mêler douces nappes de synthé et traditionnels techno kicks.
C’est probablement cette expertise en la matière qui rend les sorties de ce label à la fois magiques et fascinantes.
L’exploration de ce label garantit un véritable voyage dans un univers musical atmosphérique et euphorisant. Voyez par vous même :

Si vous n’êtes pas convaincu, sachez que notre grand cru national Antigone y a sorti un EP.

PLANET RHYTHM

Créé en 1994 par Glenn Wilson, Planet Rhythm figure parmi les plus vieux labels de musique électronique. Or, vieux label rime souvent avec surproduction. En 20 ans, des dizaines et des dizaines de sorties ont pu voir le jour. Sans parler du nombre d’artistes qui ont signé dessus… des producteurs de renommée comme Claudio PRC, Reeko, Woo York, Moerbeck, Axis, Yan Cook… et j’en passe.

On peut remarquer une évolution assez frappante des sorties du label depuis sa création.
Les premières sorties sont de véritables bijoux. Attention, anti-tranceux, s’abstenir. C’est Vector qui signe les 2 premiers EP sur le label et qui réussit à nous projeter 20 ans en arrière dans une véritable rave de l’époque.

Et voilà une petite sélection de pépites planet rhythmiennes :

DELSIN RECORDS

COUP DE COEUR

Comme nous devons finir ce voyage en parlant d’un label qui nous tient à coeur, je choisis sans hésitation Delsin Records. Tout comme Planet Rhythm, Delsin est un vieux label. Incarnant l’éclectisme par excellence, on ne peut passer outre son exploration. IDM, Acid-House, Dubtechno, Ambiant… Vous êtes sur d’y trouver votre bonheur. Pour ce qui est des artistes, la diversité est à son comble. On y trouve Shed, Redshape, le maestro Donato Dozzy, Mike Dehnert, Conforce, Bleak, Vril, ou encore notre cher français Voiski.

Pour ne pas vous perdre dans cet océan électronique, on vous a concocté une petite playlist spéciale Delsin.