Pays au sort fragile, l’Ukraine est bien plus connue pour ses déboires politiques que pour ses trésors musicaux. Depuis des années déjà, le reste du monde danse sur les tracks de SE62, Etapp Kyle ou encore Vakula, tous les trois ukrainiens, sans pour autant imaginer qu’il existe là bas d’autres scènes que celles de l’audacieux festival Kazantip. Lors des révoltes de 2013-2014, la scène électronique ukrainienne s’est cristallisée pour ne se réanimer que quelques mois plus tard, ouvrant la voie à de nouveaux clubs, bars, et concepts qui accueillent aujourd’hui un bon nombre de jeunes hédonistes assoiffés de vie et de musique.

Des villes de Lvov, Rovno et Ternopol à l’Ouest, à Konotop, Dnepropetrovsk, Kirovograd à l’Est, en passant par les cités phares de Kiev et Odessa, la musique électronique en Ukraine se présente comme un éventail polychrome de genres.

Ukraine01
Kiev, 6 heures du matin : soirée PARUSEL au Closer

MUTEX

Lancé en 2009 par Exploit aka Alexey Gordiyenko, ce label Odessite propose une exploration de la musique techno dans toutes ses subtilités, que ce soit à travers des rythmes breakbeat, des basses acidulées ou des nappes langoureuses. Loin d’être un ovni émergent, Mutex compte parmi ses sorties des EP made in Ukraine de Yan Cook, Egor Boss et Woo York, du Russe Unbalance, du Néerlandais Jeroen Search, ainsi que des remix de Truncate, Thomas Hessler, ou encore Audio Injection. Une succulente brochette de producteurs techno, en somme.

WICKED BASS

Figure importante de la vie nocturne ukrainienne, c’est à Kiev que Noizar Prokopiv fonde en 2010 sa maison de disques Wicked Bass. Avec une quinzaine de releases à son actif, ce label affirme ostensiblement son attrait pour une house lo-fi inspirant une forme de nostalgie façon Boards of Canada, sans pour autant tomber dans l’archaïsme musical. Et ce sont des artistes comme Hupnosaurus, Innershades ou encore Manuel Gonzales qui vous le prouveront.

TVIR

Amateurs de micro-house, les sorties estampillées Tvir ont de quoi faire décoller votre cerveau jusqu’à des galaxies à l’existence insoupçonnée. Chaque écoute de ces mélodies méticuleusement construites dévoile de nouvelles subtilités sonores ; entre chants d’oiseaux et autres bruitages mystiques, on se laisse facilement imaginer au bord d’un lagon tropical.