S’il y a bien une chose que l’on peut dire sur le bassin rennais c’est que sa scène électronique est effervescente. Entre les festivals comme les Transmusicales ou nouvellement le Made festival pour ne citer qu’eux ainsi que les nombreuses organisations qui fleurissent depuis plusieurs années; il est difficile de s’ennuyer en fin de semaine à Rennes. Pour faire court : c’est une ville dans laquelle on n’est jamais en manque de techno. Alors quand on a remarqué qu’en dehors de tout ce bazar, quelques kilomètre plus loin, ça bougeait tout autant on est allé faire un tour. On a rencontré des petits nouveaux : l’association Flou.

Flou c’est avant tout un jeune label qui a attiré notre attention. D’une parce  qu’ils sont basés non pas en centre ville mais dans la campagne rennaise : à Servon. Et de deux, pour leur première soirée ils ont invité Don Rimini c’est là qu’on s’est dit qu’il y avait un truc à creuser. A l’occasion de leur deuxième soirée, la Storm Degré nous sommes allés à leur rencontre.

12596054_10208979143179019_263178678_n

Interview

Flou

SweetLife : Qu’est-ce que c’est Flou ?

Flou : « Avant tout on est une bande de pote vivant à l’Est de Rennes. Etant tous fan de musiques électroniques, on a décidé à la suite d’une soirée électro organisé dans notre ville : la « Deep Me » en Novembre 2014, de créer un label associatif qui a pour but d’organiser des événements et promouvoir nos artistes (Heaven, Alvan Project et Grangela) qui sont aussi nos potes. Alex et Pierre (co-fondateurs de Flou) ont eu l’idée de créer une asso, ça a motivé pas mal de monde autour de nous et c’est de là qu’est né Flou. »

SweetLife : Pourquoi Flou ?

Flou : « Bonne question. Inspiration du président… Je dirais qu’on ne savait pas ce que ça allait donner, on ne voulait pas se prendre la tête et comme pour la plupart on ne connaissait pas grand-chose à l’événementiel, en tout cas en terme d’organisation. »

SweetLife : Quelle est votre ligne artistique ?

Flou :  « Notre ligne artistique est évidemment portée sur les musiques électroniques. Mais notre but premier sur le choix des artistes c’est de se faire plaisir et faire plaisir aux gensCe qu’on adore et on le voit à nos soirées, c’est créer des échanges entre des passionnés. On vient tous de cultures différentes et là comme ce soir on se retrouve autour de cette culture des musiques électronique. »

SweetLife : Don Rimini, pour une première soirée c’est quand même sympa. Comment avez-vous fait pour le convaincre de venir ?

Flou : « On l’a contacté par Facebook. C’est un artiste dans le même état d’esprit que nous, qui ne se prend pas la tête et qui a tout naturellement accepté. Tu me parlais juste avant de notre ligne artistique et bien c’est ça des mecs qui se prennent pas la tête qui viennent pour faire plaisir aux gens. »

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/235687215″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

SweetLife : Combien de soirées avez-vous déjà organisées ?

Flou : « Au début il faut bien se faire connaître, cela passe par des soirées dans les bars. Ce sont des soirées de moindre ampleur mais elles nous permettent de nous faire connaitre et de gagner en professionnalisme. (Fête de la musique à Rennes, bars, évènements culturels inter-MJC, festivals…). C’est grâce à ces petites expériences qu’on se fait la main.

Avec la Storm et la Wandering’s, nous en sommes à notre deuxième grosse soirée. Deux soirées réussies malgré notre attachement à Servon sur Vilaine, les gens voient que l’on peut réaliser de belles choses ailleurs que sur Rennes. »

12767358_10208979142539003_2086212706_n

SweetLife : Vous êtes heureux de pouvoir faire vivre culturellement Servon ?

Flou : « Réponse juste au-dessus : les gens sont contents de voir qu’on peut faire vivre notre ville. Notre but premier est avant tout de faire plaisir aux gens, et notamment de faire bouger la périphérie rennaise avec ces petites villes dont Servon sur Vilaine fait parti. Nous sommes heureux d’organiser ces soirées, et encore plus si les gens sont réceptifs et apprécient venir à nos événements. »

SweetLife : La Storm, c’est quoi ?

Flou : « Tout d’abord, la Storm la première soirée qu’on organise de A à Z, On a voulu inviter des artistes d’autres associations bretonnes qui produisent des artistes de qualité.  Ca nous a permis de proposer à notre public une programmation variée avec Charpi de la NVNA, le duo Atlantic (qu’on a dernièrement vu à la soirée Exil) de Radio Lune, Alvan Project et Heaven du label Flou, ainsi que Sidney et Brender. »

Bref, vivement la degré 2 ! Pour plus d’infos retrouvez le label via leur nouveau site internet : http://onsenflou.com/

Merci à Flou pour cette belle soirée. On reviendra !