Le samedi 01 octobre de 14h à 1h se tenait “Préambule” la première fête organisée par la boite de production Alternative Projects à la Grande Halle de la Villette. En invitant Laurent Garnier pour 4h30 de set et Terrence Parker pour 3h30 de set , il est peu de dire que l’équipe d’Alternative Projects avait vu les choses en grand. Retour sur un samedi trépidant ou nous nous sommes rendu sourire aux lèvres à l’idée de tester ce nouveau format d’événement.

Welcome…

14495361_341950212820881_6165289271902719480_n

14516440_341950192820883_487306728093391047_n

Arrivés sur les lieux aux alentours de 18 heures, nous faisons rapidement un tour de site. Passage oblige par la Grande Halle, le monde est déja bien présent et le public semble s’amuser sur les sons house Made In Detroit de la legende Terrence Parker. L’ambiance paraît détendue, nous continuons notre balade…

Expositions…

Petit tour d’horizon des stands intérieurs, on passe voir les dessins toujours plein d’humour de Pailette puis on découvre le stand de Kokopelephotographe utilisant des techniques originales.

Cette dernière nous présente l’expérience Pixels Live. Le but : passer dans une boite et repartir en quelques minutes avec nos portraits pixelisés sur des formats cartes bleues. Une belle approche pour nous faire découvrir son travail.

On baisse la tête et nous découvrons deux danseurs recouverts d’alluminium, de couverture de survie et de maquillage gris un peu partout sur le corp. Ils dansent pieds nus sur les sons house de Terrence Parker. 

Petits prix et chill attitude…

Direction l’extérieur, nous découvrons le bar et ses prix raisonnables, les serveurs sont sympas et souriants, et ça fait plaisir.  Des toilettes sèches sont installées dans un soucis d’environnement durable et c’est relativement rapide au niveau de la queue.

On s’approche du coin chill, et on découvre pleins de palettes en bois disposées au sol, mais aussi des tables de ping pong en bois construites à l’occasion de cette journée. Une super nintendo 64 est même installée pour l’occasion. Elle sera prise d’assaults toute la soirée favorisant les parties de Mario Bross entre jeunes geeks.

Plus loin nous trouvons des stands de nourriture : fruits, burgers, et stands de degustations de vins. On regrette de ne pas avoir testé tout cela, mais d’après les échos des festivaliers le jeu en valait pleinement la chandelle que ca soit pour les dégustations ou encore pour la pause food.

Au niveau du public, nous avons vraiment apprécié cette ambiance bonne enfant. On y a rencontré de très jeunes 18 ans, tout comme des couples cinquantenaires. Un vrai régal du mélange des générations avec de bonnes conversations à la clé.

Sourire et bonne humeur…

Côté personnel, il est important de préciser que les agents de sécurité, barman et barmaids, accueil et autre personnel présents aux toilettes étaient vraiment amicaux et détendus.

14440963_341951306154105_6231216427671813806_n
(bon…ok…ce jeune homme paraît surpris, mais on vous confirme qu’il était adorable ^^)

19h passé on se décide à aller écouter Terrence Parker pour son show. C’est un peu trop house groovy pour nous mais le DJ semble convaincre le public.

Muni d’un téléphone blanc en guise de casque, le DJ nous passe du son funky made in USA. La mayonnaise à l’air de bien prendre…

14581585_341952142820688_7256087836987393683_n

Ensuite c’est Thomas Delecroix, l’un des résidents d’Alternative Projects qui entre en piste. Nous avions déjà vu le DJ lors de la soirée Newtrack au Tunnel en décembre dernier, et déjà  il nous avait plu. Le DJ nous propose un live de boucher d’une heure sans pitié. Ca cogne de partout, la techno est brute,  les jeux de lumières s’intensifient, il ne nous en fallait pas moins avant que Garnier entre dans l’arène ou 4000 fauves l’attende.

Laurent Garnier entre dans l’arène…

Passé 20h30…Laurent Garnier débarque donc sur scène, pour 4h30 de set. Et avec Garnier plus c’est long, plus c’est bon on le sait, plus le DJ a du temps devant lui et plus il se donne. Il enchaîne les tubes, sur un rythme complétement effrené. De grands classiques: Maceo Plex, en passant par Jeff Mills ou encore par Lil Louis, les sonorités sont connus aux oreilles des clubbers et chacun peut se désarticuler sous la magie Garnier. Mais attention, le padre de la techno française  s’est aussi changé de style, il nous passera des rythmes un peu plus afro pour finir sur des tracks à sonorité disco en mixant d’ailleurs un peu plus pour arriver à un total au final de 5h de mix que l’on aura pas vu passer.

Crédit photo : Yann K

Les plus :

  • des prix raisonnables (7 euros la pinte)
  • lieu adapté, nous laissant la place pour danser et facile d’accès (Paris 17)
  • un endroit chill adapté avec des jeux originaux (console, babyfoot…)
  • multitudes de foodtrucks de qualité
  • fluidité aux toilettes et au bar
  • pas de système cashless
  • un sytème son extraordonnaire parfaitement adapté à l’événement et à la capacité du public

Les moins:

  • la carte bancaire à partir de 10 euros
  • la présence d’un stand de prévention et des bouchons d’oreille auraient été appréciable
  • une scénographie et des jeux de lumières un peu “simples “