Jeune artiste français originaire du sud de la France et influencé par des artistes tels que Audio Injection, Drumcell, Flug, nous avons rencontré le discret mais ô combien talentueux Marla Singer.

Au cours de cet interview, Marla nous parle de ses débuts, de ses projets et de sa vision de la musique techno à l’heure actuelle.

Attention, 2017 risque d’être son année et on vous encourage à retenir son nom et ou à le noter quelque part. Rencontre.

13346885_1154875541200140_4170957765586975485_n
Marka Singer au mythique club Trésor de Berlin

– Interview –

Sweetlife : Hello Marla Singer, alors tout d’abord, une première question me vient en tête. Pourquoi avoir choisi le nom de l’énigmatique héroïne de FightClub comme nom de scène ? Tu t’en sens proche ?

Marla Singer : Hello ! Bien c’est un film que j’aime énormément pour commencer, et nous avions, Cloé ( ma manageuse ) et moi trouvé le fait de créer le mystère avec un pseudonyme féminin.

Sweetlife : Peux-tu nous parler un peu de quand et comment as-tu commencé la musique ?

Marla Singer : Alors, la musique est venue naturellement, après pas mal d’années passées au Bar Live à Montpellier, qui était un after mythique, avec une programmation hors du commun pour l’époque (Ben Klock, Thomas P. Heckman, Trentemoller, Extrawelt ), la rencontre avec des djs producteurs aussi qui m’ont plus ou moins mis sur le rails (Dj Osmoz, Electric Rescue..). De là, une passion pour la techno s’est créée, puis pour le mix et la production plus particulièrement.

Sweetlife : Tu as des grosses sorties sur des labels comme Injected Poison, Faut Section ou encore Children of Tomorrow. C’est quoi la suite pour toi ?

Marla Singer : La suite..bien pas mal de choses cools qui arrivent, notamment mon premier album, qui sortira en Double vinyl sur Nachtstrom Schallplatten. Quelques autres EP & remixes sur Obscuur, Illegal Alien, Decoy.. Puis beaucoup de choses que je ne peux pas encore révéler 🙂

Sweetlife : Tu es originaire du sud de la France. C’est quelque chose qui est important pour toi ? Qu’est ce que tu penses de la scène locale ?

Marla Singer : Oui en effet, je suis originaire du sud, mais j’ai pas mal bougé depuis (Afrique, Suisse, Espagne). La scène locale du sud de la France est super cool, pleine de producteurs qui ne font pas de bruit, mais qui font du super son !

Sweetlife : Pour quelles raisons as-tu déménagé en Espagne ? Est-ce que ça a changé quelque chose pour toi en terme d’épanouissement musical ?

Marla Singer : ahah c’est une bonne question 🙂 le soleil, la vie espagnole, les potes sur place, la scène musicale est exceptionnelle, beaucoup de producteurs super talentueux, et forcément ça change quelque chose musicalement car tout changement dans la vie influence directement ma façon de produire, mes idées, etc..

Sweetlife : Peux-tu nous parler de ton setup du moment ?

Marla Singer : Set up pour jouer ça m’est complètement égal, je sais mixer sur tous les formats, et ça depend des gigs, et de la motivation de porter le sac de vinyls 🙂

Production c’est assez varié, je travaille beaucoup avec ableton, vst, pluggins etc. Et en hard, Moog Sub37, Dave Smith etc..

Sweetlife : Tu as créé ton label récemment, peux-tu nous expliquer la finalité et la ligne directrice ?

Marla Singer : On a monté Lunar Limited depuis maintenant deux ans, c’est un mélange entre des artistes internationaux qu’on adore et des nouveaux talents. C’est un projet qui nous tient beaucoup à coeur et dans lequel on s’investit pas mal. On ne travaille qu’avec des gens qu’on apprécie, c’est notre vision de la musique, l’amitié et le partage.

Sweetlife : Il y a quelques heures, j’ai vu passé sur ton soundcloud un nouveau morceau « Clearing Memory phase one » qui est au passage excellent. J’ai cru voir passer un futur EP “State 1 State 2” actuellement en cours, puis « Chaos Project EP » sorti fin novembre.  Tes talents de jeune producteur sont incroyables. On a l’impression que tu ne t’arretes  jamais. D’où te vient toute cette inspiration sans fin ?

Marla Singer : Je suis quelqu’un qui parle peu de mes sentiments, de ma vie personnelle etc.. Du coup tout ce qui passe dans ma tête se transforme en musique, voilà pourquoi je produis énormément, c’est un besoin.

Sweetlife : Du côté des clubs, ces dernières semaines il y a eu du mouvement à l’étranger. La ville de Londres qui perds son club culte Fabric puis qui le récupère finalement suite à un combat acharné. Parallèlement à ça à Ibiza il y a aussi plein de rachats et de fermetures de night-clubs cultes. Qu’est-ce que tu penses de tout ça ?  En temps que DJ te sens tu menacé ?

Marla Singer : Franchement ? Je n’ai aucun avis sur Ibiza, ces gros clubs pompes a fric ne sont pas du tout pour moi. Après il est vrai que la culture techno prend un coup d’années en années, il va falloir revenir aux hangars et au raves ( Vraies raves )

Sweetlife : Si tu en avais la possibilité, avec qui aimerais-tu collaborer et pourquoi ?

Marla Singer : Je n’ai pas de préfèrence pour les collabs, c’est au feeling en fait, mais j’aimerai beaucoup collaborer avec certains artistes de PoleGroup ou Modularz, ils sont une sacré source d’inspiration pour moi.

Sweetlife : Merci Marla pour le temps accordé pour cette petite interview 🙂

Et en exclusivité, Marla nous a fait la gentillesse de nous faire un joli podcast spécial Sweetlife avant le réveillon de nouvel année. Laissez vous guider par un voyage inquiétant, entres productions sombres, industrielles et pointues.

Page Facebook de Marla Singer

Soundcloud

Evénements à venir