Pays en ascension exponentielle en terme d’organisation de festivals de musique électronique depuis maintenant quelques années, il semblerait que le Portugal soit devenu en peu de temps le véritable Eldorado pour les fans de cette musique.

Proposant des événements de techno pointue en mettant à l’honneur le lieu et favorisant une ambiance plutôt intimiste avec notamment les festivals Neopop, Waking Life, Lisb-On, Semibreve ou encore le Forte Festival, le Portugal se positionne aujourd’hui comme une destination à ne pas délaisser !

Envoyé spéciale sur le festival Forte qui a eu lieu cette année du 24 au 27 août dans la commune de Montemor-o-Vehlo à l’Ouest du Portugal, on vous raconte nos petites péripéties. Cette année encore le festival affichait une programmation techno pointue sans fioriture.

20727854_1948096682071804_7715917893885438001_n

Après avoir passé quelques jours de vacances dans la chaleureuse ville de Porto, il était temps pour nous, petits reporters sans frontière de remettre le pied à l’étrier.

En ce 24 août début d’après-midi, nous nous dirigeons donc à l’aéroport de Porto afin de prendre la navette qui nous emmènera directement à Montemor-o-Vehlo, village situé dans le district de Coimbra , lieu ou le Forte Festival prendra place pour la 4ème année.

Sillonnant les terres à l’Ouest du Portugal en 2 h de bus, nous avons le temps de redécouvrir le line up qui nous fait clairement saliver.

Crédit photos : Fanny Herpin
Crédit photos : Fanny Herpin

Au programme une techno pointue et oustanding  : Jeff Mills, Dasha Rush, Phase Fatale, Kangding Ray, Ron Morelli, DVS1, Blawan ou encore Clark pour ne citer qu’eux n’attendent plus que nous!

Arrivés sur les lieux, on tire notre baluchon de la soute à bagage et direction le camping intitulé « Camping Is  Love » unique camping du festival situé à 10 minutes à pieds du château afin d’installer notre campement qui sera officiellement notre habitation pour 4 jours.

On découvre donc le camping situé dans un environnement peuplé d’arbres et décoré d’installations d’arts interactives fabriquées à partir de matériaux usagés et recyclés et de produits électroniques (portes, ferraille en tous genre, roue de vélo, TV…)

21397712_10213171203104920_1249096082_n
Crédit photos : Fanny Herpin

A savoir, le camping du Forte est devenu une véritable institution au fil des années, tellement, que les organisateurs ont même créé une page spécifique afin de le valoriser.

A quelques mètres de notre campement, nous découvrons l’espace chill du camping, quelques bons food truck (spécialités locales, pizza, hot dog, crêpes), bar à cocktails et smoothies, des tables en bois fixe permettant de se poser pour manger. Niveau prix : on ne tournera jamais à plus de 5 euros pour la nourriture et 6 euros pour l’alcool.

Crédit photos : Fanny Herpin
Crédit photos : Fanny Herpin
Crédit photos : Fanny Herpin
Crédit photos : Fanny Herpin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une scène DJ est également installée juste devant les foodtrucks. Cette scène ouvrira chaque matin à 9h jusqu’à 22h 23h, le but étant de prendre le relais une fois que la musique s’arrête au château le matin à 9h.

Credit photos : Joana Rangel
Credit photos : Joana Rangel

Vous l’aurez donc bien compris, impossible de dormir une fois sortis du château à 9h, à moins de rentrer plus tôt ou de prendre son matela gonflable et d’aller dormir loin de la musique !

Après avoir monté notre campement, il est donc temps de célébrer la victoire et l’apéro ! On se laisse tenter par des caïpirinha maison et une pizza. Au total 8 euros, bienvenus au Portugal!

Il est 20h passé, le soleil commence à se coucher et les guirlandes lumineuses de plusieurs couleurs commencent à s’allumer dans les arbres. L’ambiance est amicale et détendue. On en profite pour se faire de nouveaux amis, finlandais, américains, portugais, exilés berlinois, espagnols et bien sur beaucoup de français…! L’une d’entres elle, présente depuis la première édition nous confiera ainsi que le nombre de français a plus que quadruplé depuis la première édition !

A 23h il est temps pour nous de prendre la route du festival. On quitte donc notre campement, gaiement une bière à la main. Au loin, on aperçoit la magnifique bâtisse éclairée par des lumières vertes, bleus, violettes.

Crédit photos : Fanny Herpin
Crédit photos : Fanny Herpin

L’ouverture officielle des portes à 23h se fait attendre… Ces dernières n’ouvriront que 20 minutes plus tard.

IMG_9541

Fouille minimale, quasi inexistante, nous pénétrons dans l’antre. On y découvre un château médiéval du Moyen-Age très bien conservé, théâtre d’innombrables événements marquants dans l’histoire du Portugal.

A l’intérieur du château, on peut apercevoir une église qui est encore utilisée aujourd’hui. Pour le festival, cette dernière fera l’objet d’une oeuvre d’art numérique.

En effet, l’équipe organisatrice Soniculture a encore tenu cette année à mettre l’accent sur les arts visuels. C’est ainsi que dans les jardins du château, un écran géant fut installé dans l’un des nombreux espaces chill mettant en vedette l’art génératif.

23H30, le live d’ouverture commence. Lydia Lunch, Mia Zabelka & Zahra Mani présente leur projet  Medusa’s Bed’. Avec un mapping aux paysages sonores psycho-ambiants, le trio entame sa prestation avec une demi heure de retard.

Violon et claviers s’entremelent à la voix de Lydia Lunch, le live et les scènes de mapping évoquent ici un mystère de meurtre, un récit hypnotique. Musique expérimentale avec peu de rythmique et des paroles parlées plutôt que chantées, nous avons un peu de mal à expliquer un tel choix des organisateurs. Pour comprendre d’avantage, on vous propose de jeter une oreille à l’une des prestations du trio en 2015.

Le live prendra fin au bout d’une demi heure.  Certains dans le public évoqueront même un moment gênant.

S’en suivront une ribambelle de live Nathan Fake venu nous présenter son nouveau live mêlant techno minimale, IDM, musique noise et ambient. Puis Clark, Varg, et l’excellent live de Apart que l’on découvre au festival qui correspond ici beaucoup plus à nos attentes « techno »

IMG_9314

On est un peu sur notre fin musicalement jusqu’à l’arrivée des DJ sets et de Kangding Ray que l’on avait jamais vu auparavant suivi de Blawan pour 3h de set. A 5h du matin, c’est une autre ambiance, une autre atmosphère et une nouvelle soirée qui commence ! Le retard s’étant accumulé, Blawan finira une demi heure plus tôt. Dommage pour les fans. On retiendra néanmoins cette bombe passée lors de son set.

Le soleil se lève sur le château, direction le camping pour l’after. La musique ne s’arrêtera pas jusqu’a 23h, avant de reprendre au château.

Pour les quelques prestations musicales du weekend à retenir, on soulignera essentiellement celle de Jeff Mills, nous proposant comme toujours son récit de sciences-fiction à lui tout seul, celle d’Oscar Mulero pour set spatiale avant d’accélérer le BPM à mi chemin, Phase Fatale nous a également régalé  avec une techno au penchant d’EBM et post-punk pendant que le lyonnais In Aternam Vale nous fera découvrir son univers planant riche d’expérimentations sonores

IMG_9572

A noter que le dernier soir du festival la musique a retenti au château du samedi 22h au dimanche 22h non stop.

Avec une ambiance d’after survolté dès 9h du matin, le soleil se lève il fait de plus en plus chaud, les prestations s’enchainent à merveille. C’est la gente féminine qui était à l’honneur en ce dernier jour et qui a mis tout le monde d’accord. Dasha Rush, Ellen Allien et Adriana Lopez … Trio vainqueur de ce dimanche!

Pour la petite anecdote, il faisait tellement chaud pendant le set d’Ellen Allien que les organisateurs ont amené directement sur le dancefloor d’énormes parasoles noirs. Le personnel muni de tuyaux d’arrosage a également projeté  de l’eau fraîche dans le public. Incroyable moment !

21078583_1955164781364994_6268520487312952454_n

Nous quittons les lieux vers 16h, heure à laquelle Shlomo entre en piste. Se suivront, Danny Daze, T. Raumschmiere et Michael Mayer pour le closing.

A noter également, l’engagement et le souhait des organisateurs quant au recyclage. Les toilettes du festival et du camping étaient 100% sèches.

En attendant l’atermoovie officielle, on vous partage cette video recap réalisée par Voragine TV.

Le festival FORTE restera l’un des meilleurs que l’on a pu faire cette année, tant par sa programmation, par son ambiance, que par son incroyable location ! Des petits prix, un excellent système son, un château a coupé le souffle et une ambiance des plus amicale et intimiste auront eu raison de nous ! On s’y voit l’année prochaine !

Les plus :

  • Outstanding location : un château médiéval 
  • Le souhait de garder ce festival « intimiste » (Pas plus de 5000 têtes par jour)
  • Les prix défiant toute concurrence européenne (2,5 ton demi de bière)
  • le non stop 22H 22H du samedi au dimanche nous faisant vivre des aventures rocambolesques.
  • le système son
  • l’ambiance adulte et amicale
  • un personnel chaleureux
  • La proximité de proches commerces accessibles à pieds afin de se ravitailler.
  • L’excellent mapping projeté tout au long du festival

Les moins :

  • deux stands de nourriture très moyen qualitativement parlant sur le lieu du festival
  • un manque de papier dans les toilettes du camping dès les premieres heures et ceci durant toute la durée du festival
  • Les sets raccourcis de certains artistes dû au retard des organisateurs quant à l’ouverture des portes le premier jour et le dernier jour
  • (la scène du camping reprenant à 9h du matin jusqu’a 22h 23h, ce qui laissera aux festivaliers que très peu de temps pour récupérer) mais est-ce vraiment un « moins » ? 

Les propos d’une locale suite au festival :

« Castelo mágico onde todos somos príncipes…princesas ou dragões. Somos tudo o que queremos ser sem alguém se importar. Ali a rainha e rei é apenas a música..  Não há distrações nem malabarismos.  Não há leleleis nem pitas a pedir filhos ao paquito.  Ali o Techno é senhor e rei. Intimista…realista…duro e cru.  O escuro colorido.  FORTE 2017 Ainda há tanto para falar de ti. » by Olívia Costa Forte  » Ecrit par Olivia Costa.

Notre note : 9.5/10