La réponse est oui, un grand oui ! Après avoir passé plusieurs jours sur le festival, notre réponse est sans appel : Dour, c’est décidément que de l’amour !

Cette 30èmeédition a rempli toutes nos espérances : le line up, les scènes, l’organisation, la sécurité, le show…tout laisse à croire que Dour est une machine bien rodée qui ne démérite pas son titre de plus grand festival de la Belgique francophone.

Plus de 228 000 festivaliers ont fait le déplacement sur les 5 jours, cette édition enregistre le plus gros record d’affluence jamais réalisé.

Sous le soleil tapant belge, on a surtout adoré le live hypnotique de Nils Frahm, un grand show avec un homme, seul, sur scène avec une foule calme et attentive, un grand moment de musique !

On a aussi été voir le nouveau show de Polo & Pan entre live et DJ Set. Résultat :  grand bain de foule à l’ambiance caliente sur un live millimétré de nos 2 français.

Notre gros coup de cœur a été le set de Folamour, jeune icône grandissante de la house française qui nous a fait danser au rythme de ses vibes funky. On a eu la chance de lui toucher un petit mot à la fin de son set pour savoir ce qui fait que Dour est Dour.

 

  • Alors, ce set à Dour, bien ?

Super cool, super ambiance, super vibe ! Les gens sont tops, l’organisation est superbe.

  • Pour toi, que représente Dour ?

Pour moi Dour, c’est une grosse mixité de gens. Ça fait vraiment festival à l’ancienne, avec tous les styles musicaux : du rap à la techno, en passant par le disco. Et du coup il y a de plus en plus de place pour de la funk dans ces gros festivals.

  • Est-ce que tu comptes revenir ?

S’ils m’invitent, je reviendrai avec plaisir.

  • Quel moment « Dour » tu aurai envie de partager ?

Je dirai le moment où j’ai joué mon edit de France Gall  »Ella Ella, » c’était mortel, la réaction des gens sur ce morceau m’éblouit à chaque fois !

  • Un mot pour représenter Dour ?

Je dirai « Massif », pour la programmation, la quantité de personnes sur le site, l’organisation. Tout est génial ici.

Bien sur l’un des gros moments de ce festival. CA RESTE NOTRE FINALE ! que de joie, que de larmes et de bonheur sur la grande scène. Et voir notre jeune équipe de France gagner haut la main cette coupe du monde et en plus, en territoire belge ! De quoi garantir des frissons et beaucoup de bonheur, partagé avec nos amis Belges, pas du tout rancuniers et prêts à fêter la victoire avec nous.

Le gros plus de cette année, c’est le camping durable. DOUR a mis un pont d’honneur à valoriser un projet viable et durable et c’est pari réussi pour l’équipe : des Trash zones sur les campings, des espaces détentes green et un green camping rendus niquel. Des efforts ont été fait mais il reste encore beaucoup à améliorer pour arriver à un festival 100% green.

En résumé, cette édition des 30 ans a été grandiose, tant d’un point de vue organisation, qu’au niveau de la programmation. Dour est un festival bien ficelé, la machine tourne à plein régime et chacun peut y trouver sa place.

La mixité des festivaliers rend le festival encore plus grandiose et agréable, et tout ça, C’EST QUE DE L’AMOUR.