Solidays est une célébration de la solidarité en musique. Du 21 au 23 juin, le festival a fêté sa 21e édition, rassemblant 228 416 personnes au cœur de l’Hippodrome de Longchamp. Des enfants aux adultes, plusieurs générations ont déambulé parmi les divers stands d’information et de prévention que l’on trouvait sur place, entre les concerts.

Scène principale : PARIS, In Love We Trust. Solidays 2019 © Cindy Voitus
Axel Paerel – Solidays 2019 © Cindy Voitus

La programmation 2019 était internationale et éclectique réunissant des figures de la techno, du hip-hop, de la soul, de la house, du reggae, du pop rock, de l’electro swing et autres. On y retrouvera Kiddy Smile le vendredi soir, The Hacker, AZF en clôture du Dôme et un peu plus tôt un groupe de country québécois nommé Les Cowboys Fringants suivi par Lomepal et Macklemore sur la scène principale Paris, notamment Camion Bazar qui jouera des sets de 4 à 5 heures les trois nuits du festival !

Solidays 2019 © Cindy Voitus
Luc Barruet – Directeur Fondateur de Solidarité Sida et de Solidays I Solidays 2019 © Cindy Voitus

Le samedi mit à l’honneur les militants et les bénévoles par des hommages sur la scène principale entre les concerts de Youssoupha, John Butler Trio, Therapie TAXI, Parov Stellar et le très attendu groupe sud-africain Die Antwoord. Le rassemblement des bénévoles qui lui précède sur le plateau reçoit les remerciements de Luc Barruet (Directeur Fondateur de Solidarité Sida et de Solidays). Celui-ci exprime ses encouragements envers les volontaires et s’adresse avec gratitude directement au public qu’il souhaite engager dans le cadre de la campagne Treatment 4 All (« Des Médicaments Pour Tous »). Solidays en plus d’être un festival de musique, a pour cœur de mission l’entraide et la lutte contre la maladie, ainsi un peu plus tôt au cours de la journée, la patrouille de France a ouvert le concert de John Butler Trio en dessinant dans le ciel le drapeau français puis le ruban de Solidays en appui à cette cause caritative.
Les festivaliers tout autant que les personnalités s’impliquent et c’est très touchant d’assister à tous ces moments de partage intergénérationnels. La devise du festival étant cette année « Free your mind », elle a plus que jamais été reflétée en son sein.

La scène principale Paris sera clôturée par Die Antwoord sous les acclamations et l’engouement de l’auditoire. Ninja escalada la barrière qui le sépare du public pour prendre un bain de foule. Des moments inoubliables à la clé !
Les plus technophiles se dirigeront ensuite vers la scène Domino pour y écouter le set d’Anetha tandis que Viens La Fête donnera rendez-vous au public sous le chapiteau du César Circus survolé par des ballons géants et autres jeux gonflables. Tout le monde s’amuse et danse. Les minutes filent sous chaque pas, avec chaque sourire et cris de joie.

Die Antwoord – Solidays 2019 © Cindy Voitus
Therapie TAXI – Solidays 2019 © Cindy Voitus
Viens La Fête – Solidays 2019 © Cindy Voitus

 

Nous avons rencontré Jules, un jeune festivalier qui participe à Solidays depuis sa plus tendre enfance, afin de lui poser quelques questions dans le cadre de la 21e édition du festival.

À travers les yeux de Jules

 

SweetLife – Bonjour, Jules, tu as 21 ans et ça fait déjà une dizaine d’années que tu participes à Solidays ! Que représente pour toi ce festival ?

Pour moi, ce festival représente avant tout un espoir, ainsi qu’un grand moment de solidarité et de partage.
De plus, c’est génial d’aller à un festival, de s’amuser et de se dire qu’en même temps on participe à changer les choses et lutter contre le sida.

Du fait que ce festival est accessible à tous, on y retrouve aussi bien des familles que des groupes d’amis, ce qui le rend très festif. Cela permet donc la sensibilisation des plus jeunes et la prise de conscience des différents dangers liés à cette maladie (ainsi que d’autres causes importantes pour l’association). Ce qui en fait un lieu de découvertes et d’éveil de l’esprit, tout en écoutant de la musique et en s’amusant.

J’y passe de super moments chaque année depuis mes 12 ans, aussi bien avec ma famille lorsque j’étais petit, qu’avec mes amis aujourd’hui.

SweetLife – Que penses-tu de son évolution au fil des ans ? Et, quel est ton ressenti général sur Solidays 2019 ?

J’ai l’impression que chaque année Solidays est de plus en plus gros et que le nombre de festivaliers ne cesse d’augmenter. Malheureusement, je trouve que la quantité de points d’eau reste insuffisante et que le temps d’attente est de plus en plus long que ce soit pour rentrer dans l’enceinte du festival ou bien aller se chercher à boire ou à manger.

On y retrouve en revanche une diversité musicale assez grande (la journée est composée principalement de rap, rock, soul, reggae, et le soir laisse place à l’électro, la techno, le dubstep…). Il y a également plusieurs expositions et conférences intéressantes (par exemple, le Social Club) ainsi que de petites scènes (comme le Camion Bazar, la Boom Box…).

SweetLife – Tu étais donc présent lors de cette 21e édition avec un pass 3 jours, as-tu quelques anecdotes ou moments magiques qui te viennent en tête et que tu souhaiterais partager avec nous ?

Un moment très sympa auquel je ne m’attendais pas a été le passage de la patrouille de France pour reproduire le drapeau tricolore et le logo du Sidaction.

Mais le moment le plus magique pour moi fut le concert de Die Antwoord juste après l’hommage aux bénévoles. Il y avait une ambiance fantastique !

Merci Jules pour ton beau témoignage !

Die Antwoord – Solidays 2019 © Cindy Voitus
Solidays 2019 © Cindy Voitus
Die Antwoord – Solidays 2019 © Cindy Voitus

 

Retrouvez Solidays sur le web

Site : www.solidays.org

Facebook : @FestivalSolidays

Instagram : @solidays

 

Pour en savoir plus sur la campagne Treatment4all

Site : www.treatment4all.org

Facebook :@Treatment4all

Solidays 2019 © Cindy Voitus