10 ans, ça se fête ! Le 7 septembre, Elektric Park a donné rendez-vous à 15 000 festivaliers. Dès 12 h 45, la foule s’est amassée pour voir La P’tite Fumée jouer sur l’Île des impressionnistes.
Une heure de concert très énergique, pendant laquelle le groupe est en complète osmose avec un public nombreux. Sur les visages, se lisent de l’exaltation et de l’admiration.

La programmation est aussi éclectique que l’année précédente !
Cette fois-ci, la psytrance s’est emparée de chaque scène, en passant de la Green à la Red puis sur l’estrade principale. On y retrouvera tour à tour : Vini Vici, Blastoyz, Mandragora, Hilight Tribe
Ces derniers, sourires aux lèvres et cheveux au vent, entraîneront l’audience sous des percussions vrombissantes.

Hilight Tribe – Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus
Blastoyz et Mandragora – Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus
Hilight Tribe – Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus
Vandal – Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus

Du côté hard music, l’équipe Hardcore France et leurs amis de retour de Cosmos Festival, se poseront pendant des heures près de la Red d’Elektric Park. S’y délectant du son entre chacun de leurs sets. On y verra se succéder Vandal, Radium et Maissouille. La Red sera clôturée par l’obscure Angerfist, dans une ambiance survoltée.

Un peu plus tôt en début de soirée, Joachim Garraud prendra place sur la Main stage et rendra un émouvant hommage à Fred Rister, compositeur de David Guetta. Il se souvient qu’un jour, rue de Rivoli, ils ont conçu le célèbre remix du track « Love is gone ». Il conclut par un touchant « Fred fait danser les anges », tout en diffusant cette pépite musicale sous les acclamations de la foule.

Les points forts de cette édition : un line-up diversifié, un public intergénérationnel, des artistes restant sur place pour s’amuser des heures après leurs concerts.

En cette occasion, nous avons recueilli les témoignages de La Petite Fumée et de Maissouille/Hardcore France respectivement programmés sur les scènes Green et Red.

Public de La P’tite Fumée – Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus
La P’tite Fumée – Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus

SweetLife — Témoignage de La P’tite Fumée 

 

SweetLife – Bonjour La P’tite Fumée, à l’occasion de votre participation au festival Elektric Park 2019, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur votre collectif ?

La P’tite Fumée – Hello SweetLife & Cindy !

LPF (La P’tite Fumée) c’est une Tribu de 4 musiciens, on sillonne le globe afin de répandre un message festif et positif. Le but c’est le « lâcher prise » général, on oublie tout le temps d’un concert et l’on se lâche ! Après 5 ans d’existence, environ 250 concerts dans 10 pays, 3 albums à notre actif, on est loin d’avoir dit notre dernier mot !

« On Tour », nous sommes accompagnés de nos 2 ingénieurs son et lumière et de notre Tour manager. Globalement, nous faisons une musique Trance/Techno instrumentale, tu peux y retrouver des instruments atypiques comme le didgeridoo, soliste comme la flûte traversière/la guitare classique, et bien sûr rythmiques comme les percussions, basse et batterie.

 

SweetLife – Quel est votre ressenti sur la 10e édition d’EPK et votre sentiment sur l’ambiance de la Green stage en particulier ?

La P’tite Fumée – Pour répondre clairement à ta question, EPK restera gravé dans nos mémoires !

Rappelons-nous du contexte : LPF programmée à 12 h 45 très exactement, quasiment en ouverture, autant dire que nous ne savions absolument pas à quoi s’attendre (nous avons plutôt l’habitude de clôturer les soirées). En période de tournée, nous étions aux alentours de Poitiers la veille pour un concert de nuit. Jouer à 12 h 45 avec des balances vers 10 h du matin, en faisant le calcul comme tu t’en doutes nous n’avons pas eu le temps de dormir !!

À 15 minutes de nous lancer, c’est là qu’on a commencé à se rendre compte qu’une multitude de personnes allait répondre présent pour ce concert. L’hallucination a débuté, la Tribu de LPF était une fois de plus au rendez-vous et en surnombre !!

À peine, le show a démarré qu’une grosse ambiance s’est installée sur la Green Stage, on a oublié notre fatigue en un track et demi en réalisant que ce moment allait devenir mémorable… Des pogos dans tous les sens, des slams, un public réceptif au maximum ne demandant qu’à s’exprimer et à nous donner l’énergie pour assurer ce concert unique…

On est extrêmement reconnaissants envers toute « la Tribe » pour avoir répondu présent à cette heure-là. On n’y croyait pas, et pourtant c’est l’un de nos meilleurs concerts de cette saison 2019 !

Merci Paris, Merci EPK, Merci la Tribe, Merci Cindy et Merci Sweetlife ! 🙂

Longue vie à vous !

La P’tite Fumée – Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus
Elektric Park 2019 © Cindy Voitus
Elektric Park Festival 2019 © Cindy Voitus
Maissouille – Elektric Park 2019 © Cindy Voitus

 

Hardcore France – Elektric Park 2019 © Cindy Voitus

SweetLife — Témoignage de Maissouille et du collectif Hardcore France

 

SweetLife – Bonjour Maissouille, Cindy Dos Santos et Florian, à l’occasion de votre participation au festival Elektric Park 2019, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur votre collectif Hardcore France ?

Hardcore France – Hardcore France Records est un label 100 % made in France créé par DJ Maissouille et entièrement dédié aux musiques électroniques « Hardcore ». Il est géré par Denis Masson et Cindy Dos Santos.

Chaque jeudi, nous avons une release avec des artistes variés comme Andy The Core, Radium, Jkll, The Braindrillerz, Mr Bassmeister, Maissouille et tant d’autres. Nous en référençons environ 40 sur notre label. Nous avons également le shop en ligne avec notre merchandising Hardcore France et nos soirées Hardcore France Invasion en pleine expansion. Notre ambition est de concevoir petit à petit une tournée annuelle dans toute la France et pourquoi pas dans d’autres pays.

Nous souhaiterions dire un grand merci à notre team et nos ambassadeurs pour leur aide si précieuse, mais aussi et surtout au public de suivre Hardcore France dans tous nos projets !

 

SweetLife – Quel est votre ressenti sur la 10e édition d’EPK et votre sentiment sur l’ambiance de la Red stage en particulier ?

Maissouille – Le festival Electric Park, en un mot : WOW !

Tout simplement énorme ! Je suis ravi et fier d’avoir pu y partager ma musique devant un public de folie sur la Red Stage ! Une ambiance incroyable et un line-up grandiose avec mes compères Radium, Damien Rk, Mandragora et bien sûr le patron Angerfist.

Un grand merci à Joachim Garraud que j’ai eu l’honneur et le plaisir de rencontrer. Il est venu me féliciter à la fin de mon set. Je le remercie de promouvoir la hard music, je pense qu’il a bien senti cette ambiance unique sur ce stage. C’est un immense bonheur de ressentir cette vague hardcore qui arrive en France, se développe et déferle sur les plus gros festivals français et européens. MERCI Monsieur !

En quelques mots, Elektric Park restera gravé à jamais dans nos cœurs. 🙂

Merci à tous !

Maissouille – Elektric Park 2019 © Cindy Voitus