Festival défricheur, fierté nationale, tremplin international, Les Rencontres Trans-Musicales reviennent à Rennes du 4 au 8 décembre pour leur 31ème édition.

Les Trans, c’est avant tout un festival inter-disciplinaire connu et reconnu à l’international pour dénicher et propulser des artistes au plus haut niveau. Le festival peut en effet se vanter d’avoir fait connaître aux français les Daft Punk (en 1995 alors que le duo n’était pas encore casqué), Ben Harper (1993), Nirvana (1991), ou encore IAM (1990).

Alors que le festival laisse une belle place à la musique électronique, qu’attendre des artistes programmés cette année ? Voici une liste des lives et DJ sets à ne pas manquer.

 

MEZERG (jeudi soir 01h10)

Photo : MEZERG

Vous trouvez difficile de faire deux gestes différents avec vos mains ? Alors qu’en est-il de jouer avec ses deux mains et ses deux pieds en même temps sur quatre instruments différents ? C’est pourtant l’incroyable performance que réalise MEZERG lors de ses lives. Piano/synthétiseur/theremin avec les membres supérieurs, percussions avec les membres inférieurs, ce génie de la techno instrumentale met le feu partout où il passe. Car non seulement la performance est respectable, mais elle est en plus très dansante et mélodieuse. Une démonstration de la pluridisciplinarité de la musique électronique pour un show inédit qui marquera à coup sûr l’histoire du festival.

 

DARZACK (samedi 22h30)

Photo : Vincent Caille

Pour comprendre DARZACK et sa musique, il suffit de l’observer lors de ses performances. Préparé comme un athlète, dansant et remuant comme s’il était habité par sa musique, son énergie communicative ferait danser un sourd. Celles et ceux bien équipés d’oreilles apprécieront ses nappes planantes rythmées par des percussions tribales (en live), le tout alternant avec des passages acid typés années 90. Un mélange de saveurs que se disputent les meilleurs évènements électroniques français… avant une exportation mondiale qui ne saurait tarder. Pour cette première au festival emblématique de sa région natale, on peut s’attendre à un show particulièrement prenant… voire même poignant.

 

Acid Arab (samedi soir 01h00)

Photo : Acid Arab

Mis en avant lors du closing du festival en 2013, le duo français (accompagné d’un producteur) revient cette année en poussant encore plus loin leur concept de live électro-arabe en invitant sur scène des ténors du genre, avec la pointure du Raï moderne Sofiane Saidi, mais aussi le chanteur turc Com Yildiz et les chanteuses nigérianes Les Filles du Illighadad. Un live exceptionnel et dépaysant qui montrera là aussi la porosité des frontières musicales.

 

Ácido Pantera (jeudi 23h30)

Photo : Ácido Pantera

Ce duo tout droit arrivé de Colombie réalisera un live hybride entre machines électroniques et percussions traditionnelles (bombo, alegre…). Un metling pot culturel et technologique rarement proposé sous nos latitudes.

 

Djedjotronic  (jeudi soir 01h00)

Le setup attendu de l’artiste (Photo: Djedjotronic)

Déjà présent au début de sa carrière en 2008 alors qu’il venait de signer sur le label Boysnoize Records, le français amènera aux Trans ses machines pour un live spécial composé uniquement de ses productions, de vieux morceaux et de jams préparées pour l’occasion. Un live EBM spécial qui offrira au public un voyage singulier de pure musique électronique.

 

Victor Ruiz (samedi soir 02h10)

Rare tête d’affiche du festival, le brésilien amènera avec lui sa techno mélodique et mélancolique pour le moment le plus « club » de la semaine dans la plus grande salle du festival.

La programmation complète par jour :

 

Plus d’information et tickets : www.lestrans.com 

Évènement Facebook

Photo à la une : Marion Bornaz