Dock Eiffel ouvre ses portes à une multitude d’artistes ce premier soir de février 2020, dans le cadre de l’édition parisienne d’Exoria Festival. Dès 22 h, Woody Vibes débute les festivités et le public se rassemble petit à petit. Jongleurs de lumière dans l’obscurité, des corps en mouvement… les bpm s’affolent.

Projetés dans le temps, l’on se retrouve déjà au 2 février dans la bulle d’Ex-Echo, rejoint à mi-chemin par quelques membres de La P’tite Fumée, didgeridoo, percus et guitare en main.
La foule s’échauffe de plus en plus ! À l’instant où 2 heures du matin s’annoncent sur nos écrans, le public bouillonne lorsqu’il entrevoit au loin le groupe.

La pression monte, les hurlements se font entendre, les visages se montrent impatients. Dans les coulisses, les membres se réunissent. Dans la salle, l’on peut apercevoir des invités portant des habits siglés La P’tite Fumée. Sur place se tient un stand de merchandising où des fans de la bande se donnent rendez-vous au fil de la soirée. L’un d’eux me dira que cela fait 1 an et demi qu’il ne les a pas vus et qu’il se hâte d’assister au concert ce soir. Diverses générations se rencontrent.

C’est le clap de début ! Au contact de la scène, les musiciens de La P’tite Fumée se détachent tout à coup d’eux-mêmes, pour se métamorphoser en une fraction de seconde en performers saisis d’une fougue inébranlable. Ils embarquent sur l’esplanade et raflent tout sur leur passage.
Une heure de concert vécue comme dix minutes top chrono car tout défile à une allure folle !
Très joueurs avec les festivaliers les acclamant bras levés, les acolytes brandissent des pistolets de fumée. Puis, ils se lancent dans des battles basse/guitare, didgeridoo contre didgeridoo, le batteur accompagne les pas. Montant sur les enceintes, ils n’hésitent pas à s’approcher frontalement d’une assistance surexcitée. Les visages sont empreints d’exaltation.

Occupant l’esplanade de long en large, tous sont en mouvement, il n’y a aucun temps mort. Les jets de lumière donnent au tout un aspect cinématographique.
Quel plaisir de voir cette foule en délire qui ne reste pas de marbre face à l’énergie scénique de La P’tite Fumée ! Se succèderont ainsi des pépites d’action tenant en haleine l’audience jusqu’au clap de fin.

Photo : La P'tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P'tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P'tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P'tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P'tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus

 

Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus
Photo : La P’tite Fumée, Exoria Festival (Paris) © Cindy Voitus